Shiba Inu

Parmi les chiens les plus en vogue ces derniers années, il faut bien sûr citer le Shiba Inu. Majestueux, ce chien est également particulièrement rusé et exigeant au quotidien, mais peut vite devenir un compagnon très agréable.

Caractéristiques physiques du Shiba Inu

Retrouvez ci-dessous tous les éléments qui caractérisent physiquement le Shiba Inu.

  • Poils : Le Shiba Inu possède un poil dur et assez rêche, tandis que son sous-poil est dense et très doux. La robe de ce chien peut être rousse, sésame, rouge et noire, mais aussi noire et feu. Un large panel de possibilités.
  • Taille : La femelle Shiba Inu mesurera en moyenne entre 35 et 38 centimètres. De son côté, le mâle aura une taille située entre 38 et 41 centimètres.
  • Poids : Mâle et femelle Shiba Inu affichent un poids similaire entre 6 et 10 kilos.
  • Tête : Chez le Shiba Inu, elle est carrée, avec un front large et un museau également assez large. Les oreilles quant à elle sont petites et triangulaires, dressées et inclinées vers l’avant. La truffe est noire et les yeux très sombres.
  • Carrure : Ce chien de petite taille a des muscles bien développés et dessinés. Son dos est droit et sa queue est épaisse, dressée vers le haut et enroulée sur elle-même vers l’intérieur.

Les origines du Shiba Inu

Le Shiba Inu est un chien qui existe depuis des millénaires et est originaire de la zone montagneuse au centre du Japon. Son nom signifie « petit chien » ce qui convient parfaitement à sa carrure musclée mais de taille assez réduite. Il y a plusieurs siècles, le Shiba Inu était utilisé comme chien de chasse, et il était particulièrement réputé pour sa capacité à appréhender le gibier et les oiseaux.

À la fin du 19ème siècle, suite à l’importation par les Britanniques au Japon de plusieurs espèces de chiens, le Shiba Inu a été croisé avec des Setters et des Pointers anglais. Ces croisements ont failli faire disparaître la race d’origine en quelques décennies seulement, tant ils ont été nombreux. Heureusement, des passionnés du Shiba Inu se sont donné pour mission en 1928 de réabiliter l’espère pure et ont créé des élevages ciblés autour d’elle. Depuis 1934, un standard a été établi et le Shiba Inu est une espèce protégée. C’est même devenu un trésor national au Japon. On en voit de plus en plus dans les foyers français depuis quelques années maintenant.

Le caractère et les aptitudes du Shiba Inu

Le Shiba Inu est un chien très intelligent, mais il a aussi un caractère bien trempé. Ces deux caractéristiques vont souvent de pair chez nos amis à quatre pattes. C’est un animal indépendant et qui a du mal à se soumettre aux ordres de son maître. Il a donc besoin d’une éducation ferme et cela dès le plus jeune âge. Si vous voulez que votre Shiba Inu vous obéisse, vous devrez être patient(e) et faire preuve d’empathie. Il est également nécessaire que vous soyez constant(e) dans vos demandes et ordres lors du dressage pour qu’il s’y retrouve. Sachez aussi que, contrairement à la plupart des chiens, le Shiba Inu ressent peut la volonté de satisfaire son maître par tous les moyens. C’est dans sa nature, ne soyez pas surpris(e) ou peiné(e).

Ancien chien de chasse, le Shiba Inu est aussi un excellent chien de garde. Il est territorial et se méfie des étrangers qu’il ne manquera pas de surveiller s’ils venaient à s’approcher un peu de trop de son espace. Il aboie peu, ce qui est agréable, mais surtout très utile pour vous avertir du moindre danger. À la fois vigilant et curieux, le Shiba Inu peut sans mal s’amuser avec d’autres chiens s’il a été habitué à les côtoyer dès petit. Il aime aussi jouer avec les enfants car il est vif et plein d’énergie.

De petite taille et aboyant peu, il peut parfaitement vivre en appartement, à condition de le sortir plusieurs fois par jour pour qu’il puisse faire de l’exercice et s’aérer. Si vous vivez en pavillon, veillez d’ailleurs à bien clôturer votre jardin car le Shiba Inu a un côté fugueur, notamment s’il a flairé une piste qu’il veut suivre. Même s’il peut vivre en intérieur, c’est un chien qui supporte mal la solitude. Il a besoin d’être stimulé et d’être en contact avec des interactions chaque jour. Il a besoin de se dépenser et sera un formidable compagnon lors de vos activités sportives car il s’adaptera à votre rythme et à votre niveau. Nous vous conseillons de la garder attaché avec beaucoup de lest dans ces moments-là pour qu’il ne s’éloigne pas trop.

Prendre soin de son Shiba Inu : ses besoins

L’alimentation

Pour respecter le régime carnivore de votre Shiba Inu, misez sur une alimentation principalement à base de viande. Limitez les matières grasses car c’est un chien de nature gourmande. Complétez ses repas avec des légumes et du riz pour un bon équilibre. Ne le nourrissez pas à heures parfaitement fixes afin d’éviter qu’il ne s’impatiente si vous avez quelques minutes de retard. Une demi-heure de battement sera idéale. En revanche, placez sa gamelle toujours au même endroit.

La santé

Le Shiba Inu est un chien rustique et solide, et il présente peu de risques de problèmes de santé, sauf s’il est victime de consanguinité. Deux maladies peuvent toutefois le toucher : la dysplasie de la hanche et la luxation de la rotule. Il peut également souffrir d’allergies cutanées et de glaucomes. C’est un chien qui supporte bien la chaleur et le froid, mais appréciera sans mal le confort d’un intérieur abrité et douillet. Son espérance de vie est environ de 13 ans.

Le toilettage

Ce chien rencontre deux périodes de mues dans l’année : au printemps et à l’automne. À ces moments, il perdra ses poils par gros paquets, il sera donc nécessaire de le brosser tous les jours pour l’en débarrasser. Son poil est auto nettoyant, c’est-à-dire que la poussière imprégnée tombe toute seule. Un bain annuel sera largement suffisant.

Le coût

Pour vous offrir un Shiba Inu, comptez entre 1000 et 2000 euros selon l’élevage dont il est issu. La nourriture et les soins annuels à prodiguer à ce chien sont conséquents, entre 900 et 1000 euros par an. Il s’agit d’une somme importante à considérer dans votre décision d’adoption compte tenu de son espérance de vie.