Les meilleurs Yakitori à Paris

Le Japon à Paris > Restaurants Japonais à Paris > Les meilleurs Yakitori à Paris

Le mot Yakitori, vient du Japonais qui signifie « oiseau grillé ». Les Yakitori représentent ces petites bouchées sur des piques à brochettes en bambou cuites sur un grill et à l’origine à base de poulet, d’où son nom. On les connait traditionnellement en France pour sa fameuse association de brochette bœuf fromage mais il faut savoir que ce type de mélange n’est pas très orthodoxe au Japon et leur en donnerait des sueurs froides un peu comme les california rolls pas du tout inventé au Japon.

Il est vrai qu’au Japon, on mélange rarement les adresses où l’on peut consommer des sushis, des gyoza ou encore des yakitori contrairement aux adresses que nous avons chez nous.

Où manger les meilleurs Yakitori de Paris ?

Il existe peu d’adresses où il est possible de consommer à Paris les traditionnelles brochettes japonaises Yakitori et nous vous avons fait une sélection des meilleures.

Yasube

yasube paris

Ce restaurant japonais de la capitale propose à son menu de délicieux bento mais surtout des yakitori à tomber à la renverse et dans leur conception les plus traditionnelles qu’il soit. Dans un cadre très petit comme c’est le cas de la plupart des adresses au Japon, ce restaurant de grillade vous fera faire le tour du Japon et de ses saveurs le temps d’un repas. Bien sûr, comme tout bon restaurant de grillade, n’aillez pas peur de la fumée et de l’odeur de barbecue qui restera sur vos vêtements après votre visite.

Yasube, 9 Rue Sainte-Anne 75001 Paris


Kushikatsu bon

Dans un cadre sobre et tout en simplicité, de grande table en bois vous attendent pour vous installer et déguster les spécialités du restaurant : les yakitori. Un menu spécial a été conçu pour vous inviter au voyage et découvrir de multiples saveurs.

Kushikatsu bon, 24 Rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris


EnYaa

enyaa paris

Dans ce restaurant haut de gamme situé à deux pas du palais royal, on vous propose un menu de plusieurs créations grillées que cela soit du poisson ou de la viande en passant par le tofu et les légumes de saison. Les plats exceptionnels agrémentés d’une dégustation de saké méritent le détour et malgré un prix quelque peu élevé, la magie opère.

EnYaa, 37 rue de Montpensier 75001 Paris


Yakitori Montparnasse

brochette

Comme son nom l’indique, cette adresse est spécialisée dans l’art de manier et de cuisiner les brochettes japonaises grillées, les yakitori.

Au menu, des sushi et maki comme dans beaucoup d’adresses de la capitale mais surtout un nombre important de Yakitori et cela pour tous les goûts. Ne vous fier pas à la devanture passe partout, les plus belles adresses sont souvent les moins exposées et les plus discrètes.

Yakitori Montparnasse, 64 Rue du Montparnasse 75014 Paris


Toritcho

toritcho

Estampes nipponnes, mur en lambris, décoration épurée mais très prononcée de l’art japonais, c’est sur vous êtes au bon endroit. Le restaurant est convivial et la cuisine est soignée. Ici, on vient pour les sushi, les tempura, les incroyables apéritifs japonais de légumes fermentés mais l’on vient surtout pour les délicieuses brochettes grillées par le chef.

Toritcho, 47 Rue du Montparnasse 75014 Paris


Kiotori

yakitori paris

Ce restaurant assez sombre et assez discret, propose des plats traditionnels du Japon et plus particulièrement de délicieuses brochettes. Revisitées comme la bœuf fromage ou traditionnel comme la brochette de poulet, le Kiotori vous fera voyager au pays du soleil levant en un instant.

Kiotori, 61 Rue Monsieur le Prince 75006 Paris

Comment appelle t-on les brochettes japonaise ?

brochette

La brochette japonaise ou yakitori est tout simplement l’assemblage de plusieurs petites bouchées facile à manger, cuisiner sur un grill qui lui donnera cette saveur si spéciale sans pour autant avoir ce goût de brochettes au barbecue comme chacun peut faire dans son jardin en France ou dans les pays du nord des États-Unis. Les brochettes japonaises sont un type d’en cas que l’on peut consommer en tant que street food ou lors des fêtes matsuri, fêtes religieuses célébrées partout dans l’archipel.

Qu’est ce qu’un yakitori ?

Originairement, les yakitori, en japonais « oiseau grillé » est constitué de poulet mais se développe petit à petit avec pleins d’autres saveurs comme le bœuf, l’anguille, le saumon, les courgettes, les boulettes de viande, le poulpe et pleins d’autres. Attention, contrairement aux brochettes que vous achetez habituellement, les brochettes japonaises ont un seul et unique parfum, aucun mélange sur un même pic à brochette.  Au Japon, vous retrouvez des adresses spécialisées qui ne proposent que de la préparation et vente de brochette ce qui est rarement le cas en France malheureusement où les typologies de cuisine du pays du soleil levant sont en grandes majorité mélangées.

Quelles sortes de brochettes grillées japonaises trouve t-on ?

yakitori

Les brochettes grillées japonaises sont à l’origine exclusivement à partir de différentes partie de la volaille et en particulier du poulet. Suivant la partie de volaille, un nom est attribué à ces brochettes :

  • Yotsumi : blanc de poulet
  • Negima  : oignons vert et blanc de poulet
  • Nankotsu : cartilage de poulet
  • Rebā : foie
  • Tsukune : boulette de viande de poulet
  • Torikawa : peau de poulet
  • Tebasaki : aile de poulet
  • Momo : cuisse de poulet
  • Shiro intestin : grêle de poulet
  • Hāto / hatsu : cœur de poulet
  • Sunagimo/ Zuri : gésier de poulet

Le Yakitori ce n’est pas que du poulet mais c’est aussi :

  • Asupara bēkon : asperge emballée dans du lard
  • Butabara : ventre de porc
  • Atsuage tōfu : tofu frit
  • Enoki maki : champignons enrobés dans une escalope de porc
  • Pīman : poivron vert

On retrouve aussi désormais des brochettes de poisson comme c’est le cas avec la traditionnelle brochette de poulpe d’Osaka, la brochette d’anguille, la brochette de saumon ou encore des dizaines de brochettes aux légumes grillés.

D’où vient le yakitori ?

Les yakitori sont un met très traditionnel du Japon depuis l’ère Edo c’est à dire la période entre 1603 et 1868. Les brochettes japonaises sont originaires de la préfecture de Nagano et était contenu dans un des menus à destination du seigneur du château de Komoro. Cette période au Japon est noté par un manque de moyen et un manque de produits de première nécessité et notamment dans l’alimentation. On manque de viande, de poisson et avec la bienveillance de l’idéologie bouddhiste, s’installe peu à peu un régime alimentaire presque végétarien. Il était donc mal vu de manger de la viande à ce moment la, seul la consommation de poulet restait toléré.

Au fil des siècles la viande revient et les brochettes de porc et de bœuf se développe pour devenir un des mets les plus populaires dans les années 50 grâce à un concept de stand à la sortie des entreprises et à des prix très attractif. On les retrouve aussi au sein des fêtes foraine ou des fêtes religieuses.

Son origine à base de poulet est donc née et reste malgré les siècles et les évolutions la principale brochette consommée au Japon et dans toute l’archipel.

Quelle est la sauce de yakitori ?

La sauce yakitori généralement utilisée pour la réalisation des yakitori est un mélange de sauce soya, de saké, de mirin ( un vin de riz au goût sucré qu’il est possible de remplacé par jus de raisin blanc ou encore du vinaigre de riz) et de cassonade, ce qui se marie très bien avec la base de la brochette au poulet. Il ne faut pas confondre cette sauce avec la sauce Teriyaki. En effet, les ingrédients principaux sont les mêmes avec quelques petits plus comme le miel, le gingembre et l’ail en poudre.

Quelle est la différence entre les Kushiyaki et les yakitori ?

brochette japonaise

Kushiyaki provient des mots japonais « kushi » brochette et « yaki » grillé. Les Kushiyaki représente en d’autres termes tout ce qui peut être mis en brochette sur des piques de bambou et cuit sur un grill. Il va de soit donc que les Yakitori qui veut dire « yaki » grillé et tori « oiseau » sont tout simplement une sorte de brochette japonaise Kushiyaki à base essentiellement de poulet. Les brochettes de yakitori se sont tellement démocratisé au Japon et à travers le monde que malgré le changement de produits sur la brochette, le nom pour les reconnaître est resté celui qui autrefois était une sorte de brochette. Bon il faut dire que les Kushiyaki peuvent être aussi des brochettes de petits pâtés de légumes, de Tofu, de fritures et pleins d’autres. Il y a donc pas mal de différence mais le nom est utilisé à mauvais escient.

D’où vient la brochette bœuf fromage ?

D’après une légende, la très connue brochette bœuf fromage que l’on retrouve dans les restaurants japonais serait originaire de France. C’est donc une invention des restaurants japonais présent dans le monde et non une recette originaire de l’archipel asiatique. Il n’est pas rare par ailleurs, que les restaurants proposant ce type de produit ne soit pas forcément originaire du Japon mais pour la plupart de Chine et qui aurait senti le bon plan de la cuisine japonaise dans les années 90-2000 et qui continue à perdurer. Ce produit est considéré comme une hérésie pour les puristes de la cuisine japonaise et de sa culture. alors pourquoi ce produit a -il vu le jour ? Et bien tout simplement comme beaucoup de cuisine du monde, il est adapté aux produits locaux, aux goûts et habitudes alimentaires de la population.

Toutefois, la recette des yakitoris au fromage est très proche des recettes traditionnelles japonaises à base de viande, sans le fromage fondu.

Comment faire des brochettes bœuf fromage ?

brochette boeuf fromage

Ingrédients pour la réalisation de brochettes bœuf fromage pour 4 personnes :

  • 12 tranches de bœuf en carpaccio
  • Fromage de type emmental, gouda ou comté)
  • 4 càs de sauce soja
  • 3 càs de miel
  • 1/2 jus de citron vert
  • 2 càc de crème balsamique
  • 1 càs de huile de sésame
  • 12 pics à brochettes

Préparation :

  • Mélanger tous les ingrédients afin de réaliser la marinade
  • verser sur le carpaccio de bœuf
  • Découper le fromage en bâtonnets de 7 cm sur 2 cm de largeur
  • Enrouler le carpaccio de bœuf sur les bâtonnets de fromage
  • Piquer la brochette
  • Faire cuire dans une poêle légèrement huilée au préalable
  • Arroser avec la marinade durant la cuisson et retourner les brochettes de temps à autre ( 5 minutes maximum, les brochettes sont à peine saisie)
  • Verser le reste de la marinade sur les brochettes et déguster
JaponParis.fr