Les meilleurs mochi de Paris

Le Japon à Paris > Food & Drink > Les meilleurs mochi de Paris

Quand on pense au Japon et sa cuisine, on pense généralement aux sushi, au maki ou au ramen. Tout ce qui nous vient en tête sont des notes salées, sauf en ce qui concerne les sauces qui peuvent renverser la balance avec des notes sucrées ou acidulées. On ne pense pas du tout aux autres typologies de produit que la cuisine japonaise offre. D’ailleurs seuls les vrais amateurs de la culture japonaise et de sa cuisine connaissent les dessous de sa pâtisserie et de ses desserts.

Il existe pleins de sortes différentes de desserts, de la brioche, à la gaufre fourrée aux haricots, en passant par les desserts fruitées qui n’ont aucun secret pour le pays du soleil levant. Celui que nous voulons vous faire découvrir dans cet article et ses meilleures adresses autour de Paris sont les mochi. Les goûts, les couleurs, les formes, les assemblements et façon de les consommer sont infinis et mérite d’être dégusté au plus vite. A ne surtout pas comparer avec des perles de coco des restaurant chinois, les mochi ne sont que pour les connaisseurs et les papilles averties.

Voici les adresses des meilleurs endroits où déguster et se régaler autour d’un mochi à Paris.

La maison du Mochi

la maison du mochi

Cette mignonne enseigne de la capitale possède plusieurs adresses dont une rue de Turenne dans le 3ème arrondissement et une rue du Cherche-Midi dans le très chic 6ème arrondissement de Paris. Les boutiques sont très girly ou plutôt très colorées dans les tons pastel et dans un décor très minimaliste comme l’aiment les japonais. Vous pourrez déguster un mochi fondant ou un mochi glacé maison aux multiples parfums le tout autour d’un thé chaud ou d’un délicieux thé glacé du jour aux saveurs incroyable.

Il n’y a pas à hésiter enfin si seulement sur les parfums et après tout pourquoi choisir si on peut prendre une sélection à emporter.

La maison du Mochi 2 adresses : 120 Rue de Turenne, 75003 Paris et 39 Rue du Cherche-Midi, 75006 Paris


Ogata

ogata

Lorsque vous rentrez chez Ogata, c’est dans le temple du Japon à Paris dans lequel vous pénétrez. Ogata n’est pas seulement une boutique mais c’est aussi un incroyable restaurant retranscrivant les codes et le meilleur de la culture du Japon mais surtout un salon de thé proposant de délicieux desserts en tous genre aux saveurs extraordinaire comme c’est le cas pour ces mochi. Venez déguster durant une incroyable cérémonie du thé un délicieux mochi au saveur matcha, rose ou encore sésame.

Ogata, 16 Rue Debelleyme 75003 Paris


Tomo

tomo mochi

Vous avez surement dégusté une incroyable pâtisserie de chez Tomo lors d’un repas dans un restaurant japonais de qualité dans la capitale parisienne car l’adresse est un incontournable et livre les restaurants et cafés authentiques du coin. Tomo est essentiellement connue pour ces dorayaki mais propose d’autres pâtisseries délicieuse du Japon comme les mochi. Tout est fait sur place et devant vos yeux par des chefs spécialisés en pâtisseries et entremets japonais. Les chefs vous propose même des ateliers culinaires pour découvrir et réaliser d’exceptionnelles recettes.

Tomo 2 adresses: 11 Rue Chabanais, 75002 Paris et 16 Rue Grégoire de Tours, 75006 Paris


Mochi mochi Aki

mochi mochi aki

On ne fait plus la renommée de la boulangerie et pâtisserie Aki au cœur du quartier japonais de la rue Sainte Anne. Le Mochi Mochi Aki est la toute nouvelle adresse de la chaîne Aki après sa boulangerie et son café. Chez Aki, tout est fait maison et avec amour. On retour des brioches japonaise à la crème agrémentée de petits personnages kawaii, de mochi à la crème d’azuki (haricot rouge), de dorayaki.

Il n’y a plus qu’a venir vous servir et déguster les desserts de l’enseigne. Nous on adore et on recommande !

Mochi Mochi Aki, 28 Rue Sainte-Anne 75001 Paris

Qu’est ce qu’un mochi ?gaia mochi

Le mochi, c’est ce dessert à base de riz gluant, que l’on consomme au Japon. Depuis plus de 2000 ans, cette spécialité japonaise aux origines d’Asie du Sud et plus particulièrement de Chine, est consommée en dessert lors des diverses cérémonies du thé ou pour les grandes occasions de l’année comme le nouvel an. Pour la petite histoire, les japonais consommeraient en moyenne 1 kilos de mochi par an et cela réparti presque en totalité sur la période du mois de janvier.

Comment est fait le mochi ?

Dans la recette traditionnelle dont elle provient, le produit est fait d’une enveloppe de riz gluant et en son centre d’une base de haricot rouge que l’on appelle azuki. Le mochi est donc bien un produit japonais qui s’est démocratisé ensuite en Corée et que l’on retrouve bien sûr en Chine sous la forme de la perle de coco, l’incontournable d’une fin de repas dans un restaurant chinois.

De nos jours le mochi peut avoir des couleurs originales, voir bicolores et sa pâte intérieure n’est plus seulement au haricot rouge mais déclinable avec tous les parfums possible : sésame, rose, abricot, mange, coco, chocolat, vanille, marron, citron, litchi et pleins d’autres.

Comment se mange le mochi ?

Cette petite boule de riz gluant est en générale consommée pour les occasions de fête comme c’est le cas pour le jour de l’an ou lors de tout évènement de cérémonie du thé. En effet, le thé vert japonais étant très amer, le goût du mochi est un parfait allié pour amener une pointe de douceur.

Le mochi n’est pas seulement une boule ronde de pâte de riz fourré, il peut également prendre des formes variés comme le gyuhi, plus mou, le daïfuku qui lui est fourré, ou encore le dango, fait de petites boules sous forme de brochettes.

Comment préparer un mochi soi-même ?

mochi

Pour la préparation du mochi, il existe des façons très manuelle à l’aide d’une mortier appelé usu, des façons un peu plus moderne à l’aide d’une mijoteuse électrique pour la cuisson du riz ou pour les plus professionnelle il existe des machines spécialement conçu pour la cuisson et la fabrication du mochi.

En bon débutant, voici une recette simple et facile pour réussir à tous les coup un mochi délicieux :

Ingrédients pâte à Mochi (environ 20 mochi) :

  • 80 grammes de Shiratamako (farine de riz gluant)
  • 70g Sucre blanc
  • 160ml Eau
  • Fécule de maïs
  1. Dans un bol, mélanger le shiratamako et le sucre
  2. Recouvrir d’un film alimentaire
  3. Réchauffer au micro ondes pendant cuire 1 min 30
  4. mélanger grossièrement à l’aide d’une cuillère jusqu’à ce que la pâte deviennent collante
  5. Réitérer l’opération de cuisson et de mélange 2 fois supplémentaires
  6. Saupoudrer un plan de travail de fécule de maïs et verser par-dessus la pâte
  7. Laisser refroidir pendant une dizaine de minutes avant d’incorporer votre garniture au centre de la boule mochi
  8. Couper les mochi en 20 morceaux afin d’en former des petits disques

Exemple de Garniture mochi au nutella :

  1. Avec une cuillère à café étaler une vingtaine de portions sur une feuille de papier cuisson
  2. Laisser les durcir au réfrigérateur pendant une trentaine de minutes
  3. Incorporer au centre de votre disque de mochi la garniture au nutella avant de la refermer en pliant bien les bords pour éviter que le nutella ne coule à température ambiante

A noter, le mochi se veut être peu calorique du fait de sa contenance pauvre en matière grasse mais surtout il fera le bonheur de tout nos amis au régime alimentaire sans gluten, végétarien ou végan, puisqu’il n’est fabriqué qu’à partir de matière première végétale et sans blé. Attention à ne pas le consommer trop jeune ou s’hydrater en le consommant car en effet, le mochi est aussi un dessert dangereux car du fait de sa matière il peut causer des risques d’étouffement. Ne prenez pas cette remarque à la légère car malheureusement ce genre d’accident est fréquent au Japon. En 2015 128 personnes ont été conduit aux urgences pour étouffement par consommation de mochi.