Hokkaïdo Ken

Aussi appelé « Aïnou », l’Hokkaïdo Ken est un chien Spitz de type primitif, dont l’allure se rapproche de celle de l’Akita Inu. Il est apprécié tant pour son physique bien proportionné et athlétique, que pour son tempérament courageux, doux et intelligent, rehaussé d’une bonne dose de flegme. Découvrez en détail cette race canine japonaise.

Caractéristiques physiques de l’Hokkaïdo Ken

Poils, taille ou encore poids, retrouvez ci-dessous toutes les caractéristiques qui définissent l’apparence de l’Hokkaïdo Ken.

  • Poils : Ils sont plutôt rêches et droits, tandis que le sous-poil est plus doux et épais. Le pelage de l’Hokkaïdo Ken peut être rouge, sésame (fauve avec pointes noires), noir et feu, bringé, noir, ou blanc.
  • Taille : Les mâles mesurent entre 48 et 52 centimètres, tandis que les femelles auront une taille variant entre 45 et 49 centimètres.
  • Poids : Les mâles de 20 à 25 kilos en moyenne, les femelles entre 18 et 23 kilos.
  • Tête : Son crâne est aplati et massif, le chanfrein droit, avec un museau pointu terminé par une truffe noire. Ses yeux de forme légèrement triangulaire, sont petits, bien espacés, brun foncé. Ses oreilles, également triangulaires, sont fièrement dressées, et s’inclinent discrètement vers l’avant.
  • Carrure : Ce chien de taille moyenne affiche un corps athlétique, robuste et bien proportionné, avec une solide ossature et des lignes bien dessinées. Sa queue est recourbée sur le dos ou le flanc, assez large et légèrement touffue.

Les origines de l’Hokkaïdo Ken

L’Hokkaïdo Ken est un chien de type Spitz et de type primitif, faisant partie des plus anciennes et primitives races canines japonaises. Il porte le nom de l’île d’Hokkaidō dont il est originaire. Il descend directement des chiens qui accompagnaient les émigrants de l’île Honshu vers Hokkaïdo, pendant l’ère Kamakura (vers 1140). Il s’agit plus précisément du peuple aïnou, avec qui l’Hokkaïdo Ken entretient ainsi un lien étroit, puisqu’il leur servait pour la chasse à l’ours et aux cervidés. C’est cette fonction et les rudes hivers de cette région qui contribueront à transformer le physique de cette race, à la rendre plus robuste au fil des générations.

Ce n’est qu’à partir du 19ème siècle que ce chien commence à se faire connaître auprès des occidentaux, grâce aux travaux de Thomas Wright Blakiston, un naturaliste et explorateur anglais qui rend plusieurs fois visite aux aïnous, et mentionne alors cette race canine.

Chien de chasse de premier rang, l’Hokkaïdo Ken devient de plus en plus populaire, jusqu’à être déclaré « monument naturel » par le gouvernement japonais en 1937. Il est ensuite plutôt utilisé comme chien de garde et/ou comme chien de compagnie.

Le caractère et aptitudes de l’Hokkaïdo Ken

L’Hokkaïdo Ken est un chien qui ne manque ni de caractère, ni de courage. Digne, fidèle et attentif à son maître, patient, affectueux et doux, c’est un excellent compagnon de vie qui convient aux plus grands comme aux plus petits. Il sera par contre méfiant face aux personnes qu’il ne connaît pas.

Intelligent, curieux, joueur, c’est un chien qui a besoin de se dépenser malgré son attitude parfois flegmatique. Il n’est absolument pas fait pour vivre en appartement, mais a plutôt besoin d’espace et de séances d’activité régulières. Hormis ces moments de jeux et d’activité, c’est un chien relativement discret et assez réservé.

Attention, rappelons qu’il s’agit d’une race primitive, ce qui implique une éducation ferme et assidue dès son plus jeune âge. Une fois bien dressé, il devient un compagnon docile et obéissant. Toutefois, il n’est pas conseillé pour ceux qui ont leur tout premier chien.

Comment prendre soin de son Hokkaïdo Ken ?

Pour que votre Hokkaïdo Ken reste en pleine santé, il faut savoir comment vous en occuper au quotidien.

L’alimentation

L’Hokkaïdo Ken peut tout à fait se satisfaire d’une alimentation maison ou industrielle, tant que celle-ci est de bonne qualité et équilibrée, avec notamment de la viande crue, des féculents, ainsi que des légumes frais. La distribution du repas peut se faire entre deux et trois fois par jour.

La santé

L’Hokkaïdo Ken est un chien solide, endurant et résistant qui peut se targuer de jouir d’une santé d’acier ! Il supporte aussi très bien les températures froides.

Un aspect important à prendre en compte cependant, est le risque de retournement de l’estomac. Pour éviter le problème, il faut veiller à éviter l’exercice physique juste après que l’animal ait mangé.

Dans certains cas et selon l’élevage, ces chiens peuvent être sensibles à des problèmes de santé tels que l’Anomalie de l’Oeil du Colley (maladie des yeux) ou la dysplasie de la hanche.

Toilettage

L’entretien de l’Hokkaïdo Ken est assez simple, mais on recommande tout de même un brossage hebdomadaire, sans oublier de bien vérifier le poil lorsque vous revenez de promenades en nature. En effet, celui-ci étant assez dru, il peut cacher d’éventuels parasites.

La fréquence de brossage devra évidemment être augmentée en période de mue.

Quel est le prix d’un Hokkaïdo Ken ?

Le prix de l’Hokkaïdo Ken peut varier selon son sexe, son âge, l’élevage dont il est issu, etc. De plus, ce n’est pas un chien très répandu en France.

En termes de budget moyen, il faut compter environ 40€ par mois.