Qu’est ce qu’un Jardin Japonais ?

Le Japon à Paris > Jardin Japonais à Paris > Qu’est ce qu’un Jardin Japonais ?

Au Japon, la nature est sacrée ! Il s’agit d’un parfait exemple d’équilibre et d’harmonie que le jardin japonais cherche à reproduire. Pour ce faire, plusieurs préceptes doivent être respectés dans la réalisation d’un jardin japonais, afin qu’il exprime un sentiment de bien-être, d’apaisement et de plénitude.

Quelle est la différence avec un jardin zen ?

jardin japonais

Souvent les deux sont associés alors qu’ils sont bien évidemment distinct. En effet il existe même des typologies de jardin japonais, on compte au moins 7 jardins japonais différents dont le jardin zen fait parti. Découvrez vite notre article sur la différence entre jardin japonais et jardin zen !

Les principes d’un jardin japonais

jardin japonais

Un jardin japonais est une typologie de jardin qui se caractérise grâce à des symboles et règles bien précises, en voici quelques-unes :

La dissymétrie

Contrairement aux jardins occidentaux qui présentent généralement une parfaite symétrie, des lignes droites, des angles et des chiffres pairs, les jardins japonais vont afficher une dissymétrie voulue, de l’abstrait. Pour comprendre cela, il faut s’intéresser aux croyances nippones qui veulent que le chaos naturel cacherait en fait une harmonie fondamentale. Cette dissymétrie va également être propice à la contemplation des visiteurs, un bon moyen de se relaxer et de se perdre devant ce paysage apaisant. Le paysagiste japonais va travailler sur trois ou quatre niveaux de regards grâce aux différents éléments du jardin. Les courbes et les chiffres impairs seront également privilégiés.

La dissimulation

Autre principe fondamental pour un jardin japonais, la dissimulation. Grâce aux différents niveaux de regards, certains éléments du jardin vont être « cachés » pour se révéler au fur et à mesure de la découverte. Le visiteur ira de surprise en surprise et cette technique apportera une sensation d’ouverture au lieu. En se promenant, on peut ainsi avoir l’impression qu’on va se perdre dans cet endroit alors qu’il y a une structure très travaillée derrière ce sentiment de liberté. Les différents composants du jardin japonais se répondent tout au long de la découverte pour créer cette atmosphère si particulière et typique de ce type d’aménagement.

La simplicité 

C’est le maître mot du jardin japonais. C’est en effet un lieu qui privilégie le contact avec les dieux. Il doit donc respecter une atmosphère de paix, de tranquillité, de sérénité et se doit de faciliter l’accès des dieux vers les croyants. Chaque élément de la nature à un rôle à jouer, une symbolique et représente un élément bien précis.

 

L’histoire du jardin japonais

Le jardin japonais tient ses origines de l’Antiquité japonaise. On trouvait traditionnellement ces jardins dans les résidences privées, les lieux historiques, les tombeaux shintoïstes, les parcs des villes et les châteaux, les temples. Ils avaient pour vocation de permettre aux esprits divins de se reposer dans les meilleures conditions. C’est donc un endroit où l’on peut se sentir proche des dieux, se recueillir auprès d’eux. Il fallait donc qu’une forte sérénité imprègne les lieux.

Plus qu’un jardin, il s’agit d’un véritable art au Japon qui doit être réalisé suivant des règles très précises. Ce symbole de nature et d’harmonie est encore très répandu de nos jours même si une touche plus actuelle est souvent présente. Le jardin japonais a su évoluer avec les siècles pour rester intemporel.

Que trouve-t-on dans un jardin japonais ?

jardin japonais

Quand on compose l’aménagement d’un jardin japonais, plusieurs éléments sont incontournables pour créer cet équilibre zen si particulier. Les voici :

  • Le sable : De couleur claire, il a généralement vocation à illuminer le jardin zen japonais et à réaliser des dessins.
  • La pierre : Qu’elle soit naturelle, sculptée, en dalle, et bien d’autres, la pierre est un composant essentiel du jardin japonais. Elle va servir dans plusieurs structures et va aider à créer le décor. Les rochers vont également permettre de faire une transition entre les différentes zones du jardin, à délimiter des espaces. Ils aident à la construction de l’endroit mais surtout à abriter l’esprit divin et chaque positionnement de pierre est minutieusement calculé.
  • Le bois : Souvent naturel dans les constructions, ou bien pour structurer l’espace lorsqu’il s’agit d’arbres, le bois tient également une place centrale dans un jardin japonais. Il est la parfaite expression de la nature et est absolument indispensable.
  • L’eau : sous toutes ses formes, petit lac, rivière, étang ou fontaine. L’eau est omniprésente dans un jardin japonais et est la base du décor. Elle symbolise à la fois la douceur, mais aussi la force de la nature. Rien ne résiste à l’eau et un équilibre parfait est essentiel. Elle permet aussi de créer des structures très plaisantes comme des ponts ou des petits ilots.
  • Les plantes : Qui dit jardin dit forcément végétation. Les végétaux choisis pour un jardin japonais changent de couleur et évoluent selon les saisons, font des racines, se déforment… Un grand travail de coupe va être fait dans un jardin japonais pour que les plantes aient toujours l’apparence souhaitée.