Seiko : Histoire de la marque

Le Japon à Paris > Horlogerie Japonaise > Seiko : Histoire de la marque

De ses débuts en 1881 à aujourd’hui, Seiko a réussi à se hisser au rang des marques de montres les plus connues au monde. Elle puise notamment sa force dans une capacité d’innovation sans limites et peut se targuer de compter à son actif un bon nombre de premières mondiales horlogères comme de garde-temps révolutionnaires.

Seiko propose une large gamme de modèles au design unique, à des prix accessibles, jouissant d’une très haute qualité de fabrication. Beaucoup ont d’ailleurs contribué à façonner l’univers horloger actuel. Voici un aperçu de l’histoire de cette emblématique Maison nippone.

Les prémices de Seiko

Tout commence à Tokyo dans le quartier chic de Ginza, en 1881, lorsque Kintaro Hattori, un jeune entrepreneur, ouvre un magasin spécialisé dans la vente et la réparation d’horlogerie. 

En 1892, il fonde l’usine « Seikosha » qui se spécialise dans la fabrication d’horloges murales. Seiko signifie « exquis » en japonais (mais aussi « unique » ou encore « succès »), tandis que « sha » signifie « maison ». Ainsi commence l’histoire d’une des plus grandes maisons horlogères au monde.

La course aux innovations de Seiko

En 1895, Seiko crée sa première montre de poche baptisée Timekeeper. Un modèle important puisque c’est de ce dernier que découle la première montre-bracelet japonaise, à savoir la Laurel lancée en 1913. Il faut savoir qu’à cette époque, les garde-temps de poche règnent en maîtres avec seulement quelques montres-bracelets importées. Faisant fi des tendances, Kintaro décide d’innover en fabriquant cette pièce exclusive au Japon.

1924 est une année importante car elle marque le lancement de la toute première montre portant le nom Seiko.

En 1956, la Maison développe le « Diashock », un système antichoc innovant permettant d’absorber les impacts et de protéger ainsi les composants du mouvement auquel il est intégré.

Au cours de l’année 1960, le public découvre la montre Grand Seiko, un modèle qui fera plus tard partie des pièces les plus emblématiques de la marque. Véritable condensé de précision, de lisibilité et de durabilité, ce garde-temps témoigne de l’excellence horlogère de Seiko en matière d’horlogerie mécanique.

En 1964, à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo, Seiko lance la première montre-bracelet japonaise équipée d’un chronomètre. Cette nouveauté est suivie, en 1965, de la fabrication de la première plongeuse japonaise offrant une étanchéité de 150 m.

1969 voit l’introduction de la toute première  montre à quartz au monde, la Seiko Quartz Astron, mais aussi du premier garde-temps chronographe automatique au monde équipé d’un embrayage vertical et d’une roue à colonnes ; le calibre 6139. Un grand tournant dans l’histoire de Seiko.

En 1973, le public découvre la première montre à quartz avec affichage LCD à 6 chiffres au monde. Celle-ci est équipée du calibre 0614. 

En 1975, deux autres premières mondiales font leur entrée, à savoir une montre numérique multifonctions à quartz équipée d’un chronographe (calibre 0634), et une plongeuse professionnelle avec boîtier en titane, baptisée Professonal Divers 600m.

Après la première (et étonnante) montre-télévision en 1982, place en 1983 à la première montre au monde intégrant un enregistreur vocal ; la Voice Note. On reste dans le thème avec, en 1984, la première montre ordinateur au monde ; l’UC-2000.

1986 est marqué par la Diver’s 1000 m, premier garde-temps à utiliser la céramique pour l’extérieur du boîtier, et capable de plonger jusqu’à 1000 m.

En 1988, Seiko présente la première montre « A.G.S. » (Automatic Generating System) au monde, équipée du calibre 7M22 (ensuite nommée « Kinetic »).

1990 voit naître la première plongeuse informatisée au monde. Baptisée « Scuba Master », elle est équipée du calibre M726, avec fonctions de table de plongée et profondimètre.

En 1999 est introduit le mouvement Spring Drive. Cette luxueuse montre à remontage mécanique est armée par un ressort moteur, et bénéficie de la précision extrême du quartz (une seconde par jour).

On passe maintenant au 21ème siècle avec encore de belles innovations pour la marque.

En 2005, Seiko frappe fort et juste. Durant cette année, la Maison présente non seulement un premier mouvement à remontage automatique Grand Seiko Spring Drive avec réserve de marche accrue de 72 heures, mais aussi la première montre solaire analogique au monde avec réception signal radio provenant de trois stations émettrices (Japon, Allemagne et États-Unis). Sans oublier une autre nouveauté importante ; le calibre Kinetic Perpétuel, soit le premier garde-temps capable de créer et d’économiser l’énergie qu’il produit.

2006 sonne le lancement de E-Ink, première montre à affichage à encre électronique au monde. Celle-ci remporte d’ailleurs le Grand Prix de Genève.

2010 voit apparaître la première montre EDP (affichage à électrophorèse) au monde à matrice active.

2012 est un grand cru également puisque c’est l’année au cours de laquelle la marque a présenté sa Seiko Astron GPS Solaire, première montre solaire GPS au monde.

En 2014, la révolution Astron continue avec le lancement du chronographe Seiko Astron GPS Solaire de la série 8X (nouvelles fonctionnalités, taille réduite, nouvelles couleurs, fonctions secondaires plus accessibles et intuitives).

En 2017, Grand Seiko devient une marque indépendante de Seiko.

De nombreux sponsorings et partenariats

À partir du 20ème siècle, la Maison Seiko a effectué de nombreux sponsoring et partenariats. Elle a notamment été chronométreur officiel de plusieurs événements mondiaux comme la 18ème édition des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) pour les championnats du monde d’athlétisme de Rome en 1987, l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) pour les championnats du monde d’athlétisme de Tokyo en 1991, la 25ème édition des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, ou encore l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) pour les championnats du monde d’athlétisme de Stuttgart en 1993.

Depuis 2014, le tennisman Novak Djokovic est le partenaire de la marque Seiko.

En dehors de l’univers sportif, les modèles Seiko sont aussi apparus au Grand écran dans divers films tels que Commando, Predator, La mémoire dans la peau, Aliens ou encore dans plusieurs James Bond. Aujourd’hui, Seiko est considérée comme une société d’horlogerie haut-de-gamme et connue dans le monde entier. C’est une marque visionnaire prônant l’excellence, qui a toujours su conserver sa philosophie d’innovation constante et de haute qualité, qui ne cesse de transformer, de repousser les limites de l’horlogerie.