Kodawari Ramen : 2 adresses insolites à Paris

Lorsque l’on cherche une adresse pour aller manger un bon ramen au Japon, il suffit de se déplacer dans les petites échoppes typiques et le tour est joué. Bien plus qu’une expérience simplement alimentaire autour d’un bol, c’est une expérience humaine noyée autour de vrais japonais et de leurs habitudes de consommation de ramen. C’est aussi une expérience dans un lieu souvent atypique, un endroit insolite loin des restaurants que l’on retrouve en France.

C’est exactement avec un concept atypique que le Kodawari est ses 2 adresses débarquent en France dès 2017 pour faire découvrir au grand public les dessous du Japon et lui en mettre pleins les yeux.  Chacune des 2 adresses Kodawari Yokochō et Kodawari Tsukiji vous transportent dans un endroit traditionnel japonais bien différent.

Kodawari ramen Yokochō

kodawari ramen

Au cœur du quartier Saint Germain se cache une petite place atypique japonaise classée dans l’incroyable bible de la gastronomie qu’est le guide michelin. Dans l’ambiance des petites ruelles japonaises étroites où l’on pourrait retrouver tous styles de petites échoppes comme des magasins de jouets, des restaurants et autres, le kodawari Yokocho retransmet cette ambiance nippone. Des lampions aux petites tables basses où l’on s’assoit sur des petits tabourets en bois, des panneaux japonais, au bruit comme si l’on était près d’une gare japonaise, tout y est pour vous faire penser à une ruelle typique du Japon. L’endroit le plus important du restaurant est bien sûr la cuisine ouverte qui donne accès à un grand bar où l’on peut être servi très rapidement tout en voyant le chef s’activer à la préparation (sans oublier l’expérience des toilettes à la japonaise ultra technologique et leur jet intégré). Tout le monde le sait, les espaces au Japon sont très limités, il est donc très courant de retrouver de petites adresses avec quelques places seulement au comptoir pour optimiser l’espace et aménager des endroits étroits qui n’auraient pas pu être exploités autrement. Au kodawari ramen on déguste au menu des ramens traditionnel au poulet fermier élevé dans les meilleures conditions, des ramen de porc ibérique pata negra sans oublier les végétariens avec un bouillon de légumes et un ramen à base de potimarron, très original ! Les produits sont sélectionnés avec le plus grand soin pour vous permettre de découvrir les plus belles créations japonaises à la française.

Bien plus qu’une expérience dans l’assiette, ici on vient pour vivre une expérience au cœur du Japon sans quitter Paris. Cela donnera sûrement envie de voyager et découvrir la culture si riche de ce pays.

Kodawari ramen Tsukiji

kodawari ramen poisson

Au Japon et plus particulièrement dans la ville de Tokyo, se trouvent de nombreux sites atypiques.  Entre temples, petites échoppes, quartiers dédiés aux jeux vidéo, cafés à thème, le Japon est maître dans l’art de vivre une expérience unique et joue sur l’ambiance et l’atmosphère d’un espace quel que soit le lieu. C’est exactement ce qui fait la différence entre une adresse lambda et le Kodawari ramen Tsukiji.

Ce ramen kodawari reprend la thématique d’un des marchés de poisson le plus connu à Tokyo, le marché du quartier de Tsukiji. Dans ce marché on retrouve des petits stands de poisson à sushi découpé minute, des brochettes de toutes sortes et notamment au bébé poulpe et bien évidemment des poissons de toutes sortes en provenance de la pêche du jour. Le ramen Kodawari Tsukiji reprend les codes de ce marché atypique dans son décor (sans l’odeur), on s’y croirait presque et propose des ramens basé sur l’aliment principal qu’est le poisson.

Le Kodawari Tsukiji est donc un ramen pas comme les autres de par son décor et l’atmosphère qu’il y règne mais surtout par la thématique de ces ramen avec uniquement comme ingrédient principal le poisson ou les éléments en provenance de la mer. Bien que Paris ne soit pas en bordure de mer, le but est tout de même de n’utiliser que le circuit le plus court possible pour que tout le monde soit gagnant dans l’histoire et que le poisson soit le plus frais possible, en provenance directe des ports de Normandie et de Bretagne. On retrouve des recettes originales à la carte de soupe de nouilles fraiche à la dorade grillée ou à la sardine mélangée à de la pata negra pour un prix moyen de 13.50 euros.

Il ne vous reste plus qu’a tester !