Les 7 jardins japonais à Paris

Le Japon à Paris > Jardin Japonais à Paris > Les 7 jardins japonais à Paris

Le Japon, ses us et coutumes est quelques choses qui traverse les siècles et fascine toujours autant les pays du monde entier. Son art, sa minutie, son travail, ses couleurs, sa symbolique, c’est ce qui caractérise ses jardins. Paris n’est en général pas admiré le plus pour ces espaces verts mais voici une liste des 6 jardins japonais de la capitale parisienne que vous devez vite découvrir :

L’hôtel Heidelbach et son jardin japonais

Appelé aussi le Panthéon Bouddhique, le musée Guimet, est le musée national des arts asiatiques. Emile Guimet grand collectionneur dans les années 1870, tomba amoureux du Japon lors de différents voyages et rapporta tout type de statut et figurine, notamment autour de la religion du bouddhisme. Niché au sein de l’hôtel Heidelbach, l’ancien hôtel particulier d’un banquier américain du siècle dernier se trouve un lieu bien gardé du regard extérieur. En effet, on y trouve un jardin japonais secret en plein cœur du 16ème arrondissement de Paris. Agrémenté de différents matériaux, de la pierre de bourgogne, de la mousse, de marbre blanc, de bambou, de pins, de fougères, de cerisiers, d’azalées, ce jardin de 400 mètres carrés vous transportera au pays du soleil levant. Mais tout d’abord une escale dans son pavillon du thé dissimulé derrière une forêt de bambou afin de s’initier à la cérémonie du thé et de déguster cette boisson verte si appréciée de nos amis nippons.

Ce jardin conçu en 2001 est très utilisé par les différentes écoles japonaises de Paris et notamment celle du thé qui se réunit très régulièrement dans l’enceinte du pavillon pour y transmettre les rituels de cette tradition si ancrée.

Musée Guimet, 6 place d’Iena 75116 Paris

Prix : 11,50 € plein tarif pour les +25 ans

Pour vous rendre sur place, vous pouvez emprunter la ligne de métro 9 arrêt Iéna.

Le jardin du musée Albert Kahn

Ancien banquier et philanthrope des années 40, Albert Kahn, décida de consacrer une partie de sa vie à rassembler des fonds iconographique intitulé « Archives de la planète » qu’il transforma en couleurs et qui sont de nos jours l’œuvre secrète exposé au sein du musée portant son nom. En ce qui concerne les autres secrets de ce lieu, Albert Kahn qui acheta un hôtel particulier et au fur et à mesure du temps les terrains aux alentours à une préoccupation, le dialogue entre les peuples et les cultures, la paix universelle et l’ouverture d’esprit. Grâce à plusieurs paysagistes de l’époque et de lui-même, il reconstitue les jardins, les décors comme il a pu les apercevoir, les vivres lors de ses nombreux voyages autour du monde : jardin à l’anglaise, jardin français, les forêts, mais surtout les jardins japonais.

Avec 4 hectares de jardin japonais et de mise en scène à travers un village japonais et un jardin japonais contemporain, vous n’avez pas fini d’en prendre pleins les yeux.

Musée et Jardin Albert Kahn 1 rue des Abondances, 92100 Boulogne Billancourt

Tarif : 4 euros et 3 euros pour les moins de 26 ans

Pour vous rendre sur place, vous pouvez emprunter la ligne de métro 10 arrêt Pont de Saint Cloud.

Le siège de l’Unesco et son très grand jardin japonais

Incroyable mais vrai, le siège de l’UNESCO, cette organisation des nations unies pour l’éducation, les sciences et la culture, abrite un jardin japonais de 1700m2, véritable havre de paix et de sérénité, à l’image des valeurs qu’elle souhaite dégager et transmettre.

Nommé aussi Jardin de la paix, comme s’intitule sa fontaine sculptée en granit gris en son centre, le jardin japonais est un véritable havre de tranquillité depuis l’ouverture de l’organisation en 1958. On peut y retrouver tous les éléments que constitue un jardin japonais, un lac surplombé par un pont, une forêt de bambou, des arbustes, des cerisiers, des pruniers, des magnolias et tout cela importé directement du Japon.

A savoir, le jardin de l’UNESCO se visite exclusivement lors de visite guidée de la maison de l’organisation, l’entrée n’est donc pas libre.

Jardin Japonais de l’Unesco, 7 place de Fontenoy 75007, Paris

Entrée gratuite
Pour vous rendre sur place, vous pouvez emprunter la ligne de métro 10 arrêt Ségur.

Le jardin de Rueil-Malmaison dans le Parc de l’Amitié

A croire que le Japon attire le département des hauts de seine, mais oui c’est bien en plein cœur du centre-ville de Rueil que l’on peut se rendre et se promener dans un parc de 1.5 hectares articulés autour de plusieurs thématiques de jardin : un jardin des senteurs, un jardin secret, un jardin de la renaissance et un jardin de la nature. C’est grâce à un jumelage avec plusieurs villes autour du monde que le parc a pu réécrire son parc et partager la beauté du monde. Le Japon représente une grande partie du parc avec un jardin Zen et un jardin Japonais. En effet, c’est l’un des plus grands jardins japonais d’île de France avec 2 500 m2 qui amènent s’avancer dans le jardin et perdre la notion du temps, apaiser et se relaxer. On y retrouve en son cœur un grand lac où se reflète un pont original du Japon au milieu de toutes ces fleurs et plantes vivaces et rocher qui procure une douce sensation et le bruit de l’eau en cascade. Depuis 1977 ce jardin règne sur la petite couronne parisienne et s’admire en toutes saisons.

Le parc de l’amitié, 9 Avenue Albert 1er 92500 Rueil-Malmaison

Entrée gratuite

Pour vous rendre sur place, vous pouvez emprunter la ligne de métro 10 arrêt Ségur.

Le jardin anglo-japonais de Courances

On ne va pas refaire l’histoire de ce magnifique château de Courances qui tire son nom du nombre de ces sources d’eau qui la traverse au nombre de 14 et se transforme en 17 pièces d’eau. Ces jardins sur 75 hectares sont aussi majestueux que le bâtiment et laisse place à de véritable mis en scène de jardins à thèmes et fontaines dont notamment un, le jardin anglo-japonais. On parle ici d’une fusion de deux jardins très appréciés, un jardin japonais et un jardin à l’anglaise. Un jeu de plantes occidentales telles que des narcisses, des tulipes, des jacinthes, des érables, des hêtres. En face de ce jardin se trouve un salon de thé qui laisse admirer la beauté de ce jardin nippon.

Le jardin de Courances a été nommés dans le top des 10 plus beaux jardins japonais de France.

Le jardin anglo-japonais de Courances, 15 Rue du Château 91490 Courances

Entrée parc et château 12 euros et 10 euros pour les moins de 18 ans

Pour vous rendre sur place, 54 minutes de Paris en voiture.

Le Jardin japonais du potager des Princes dans le château de Chantilly

Non loin des grandes écuries du château de Chantilly, se trouve un parc caché abritant le potager des Princes et son jardin. A l’origine utilisée en tant que faisanderie et tombée aux oubliettes, il est rénové et réhabilité en tant que potagers et jardin bucolique de l’époque, lui redonnant son esprit calme, zen et bien sûr romantique de la belle époque. Ce parc est composé de différentes thématiques : un jardin anglais, une terrasse sous une pergola, d’un théâtre sur l’eau, d’une basse-cour, d’un potager mais surtout un jardin japonais parsemé de bonsaï, d’un pont rouge typique de l’Asie, de cerisiers et d’érables.

Le Potager des Princes, 17 Rue de la Faisanderie, 60500 Chantilly

Entrée 9.50 euros

Pour vous rendre sur place, 1h08 minutes de Paris en voiture.

Le jardin japonais d’Ichikawa à Issy

Depuis 2012, la ville d’Ichikawa située à 20 kilomètres de la ville de Tokyo et la ville d’Issy, sont reliées par un partenariat et un lien privilégié qui a donné lieu à la réalisation d’un superbe jardin japonais et visant à promouvoir les échanges dans les domaines de l’art, de la culture, du sport, des services numériques et dans bien d’autres comme la joaillerie japonaise par exemple.

Concernant le jardin, il est un véritable jardin japonais traditionnel et public, situé dans le Fort d’Issy. Sur une surface de 500 m2 au cœur de l’écoquartier, il est réalisé sous 3 zones bien distinctes : une sur le thème de l’eau, une sur le thème du mouvement de l’eau sous forme de cascade de pierre et enfin une sur le thème du repos et de la contemplation avec une jolie tonnelle nippone.

Il fut réalisé ensemble grâce à l’aide de techniciens japonais, de la conception des plans, du choix des matériaux et des plantes jusqu’à la pose de la dernière lanterne et encore actuellement de façon régulière quant à l’entretien du jardin et son développement. Cet échange est tellement fort que des échanges scolaires entre la ville d’Issy et d’Ichikawa sont réalisés tous les ans, preuve de respect, de bienveillance, de loyauté que le Japon transmet et que l’on retrouve dans ce jardin japonais d’Issy les Moulineaux.

Le plus incroyable dans tout cela est que des restaurants de Bento, des petites maisons de thé japonaises se sont ouvertes aux alentours du jardin et lui donnent vie.

Le jardin japonais d’Ichikawa Allée Vauban, 92130 Issy-les-Moulineaux

Entrée gratuite

Pour vous rendre sur place, vous pouvez emprunter la ligne 12 arrêt Marie d’Issy.

A noter qu’il existe des jardins japonais en dehors de Paris. Ces jardins japonais en dehors du Japon sont même considérés comme exceptionnels. Le parc oriental de Maulévrier dans le Maine-et-Loire est l’un des plus grands au monde avec 29 hectares de jardin et se visite de jour comme à la tombée de la nuit, le jardin japonais de Toulouse classé jardin remarquable de France, le jardin zen d’Erik Borja dans la Drôme, comprenant plusieurs thématiques de jardins japonais, dont des jardins secs, un jardin de thé et un jardin de promenade.